Lecture Argentine. Crimes et jardins…

Comme les jardins recèlent de mystères… Les jardins, fonds du dernier roman de Pablo de Santis, Crimes et jardins.

Jardins secrets. Ruines et mythes. Du jardin botanique au jardin d’Eden, le jardin est source de fantasmes, d’intrigues et de meurtres. Dans l’atmosphère des rues de Buenos Aires, à la fin du XIXe siècle, l’auteur nous emmène dans un univers étrange, où l’on rencontre une galerie de personnages : antiquaire, médecin, chasseur, poète… Une étrange société, des amateurs de jardins… Pas de jardinage ! Non, le jardin symbole, la philosophie du jardin.. De la noyade à l’homme dévoré par ses chiens, le sang coule et les roses éclosent… Le jardin argentin est peut-être aussi extraordinaire.

Extrait : « La pensée scientifique progresse dans tous les domaines, mais c’est aussi le cas de l’occultisme. A chaque nouvelle découverte correspond une nouvelle idée extravagante. Il ne serait pas étonnant que ceux qui conçoivent rationnellement les espaces naturels finissent par être supplantés par les philosophes des jardins, les partisans de l’Atlantide, tous ceux qui veulent que la nature reproduise, avec racines et épines, l’obscurité de leurs esprits.  »

Crimes et jardins (Crímenes y jardines), traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry, mars 2014, 272 pages Edition: Métailié
Crimes et jardins (Crímenes y jardines), traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry, mars 2014, 272 pages
Edition: Métailié
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s