Une journée à El Valle, dans un cratère au Panama

El Valle est un village à 500 mètres d’altitude, où il fait frais, et qui n’a rien à voir avec une vallée. (Prononcer « vaillé », à l’espagnol). C’est même… situé dans le cratère d’un volcan ! (Eteint, je vous rassure).
C’est le seul volcan au monde qui est habité. Le village est bâti dans la caldera. Dans une petite auberge, j’y rencontre un Américain qui traverse pendant 6 mois à moto l’Amérique de l’état de Washington à la Patagonie, une petite Californienne qui parle français, une retraitée Flamande, mamie voyageuse, une retraitée new-yorkaise et un couple de Français, pêcheurs en Vendée, qui voyagent deux mois entre le Panama et le Costa Rica.
Je fais la plus fameuse randonnée du coin : la India dormida (l’Indienne endormie). Un petit plan est distribué à l’entrée du sentier : un polycopié de 10 cm sur 3 qui représente une flèche qui monte vers le sommet, deux flèches à droite qui indiquent des cascades et trois flèches à gauche qui indiquent : « No ! » Avec ça… Mon petit neveu aurait pu faire un plan plus élaboré… Difficile de trouver son chemin, je suis trois Panaméens qui doivent bien connaître un peu… On finit au milieu d’une bananeraie avec le paysan qui grogne car on est sur sa propriété. Il nous indique le chemin et on arrive enfin au sommet. Le paysage ? On se croirait en Auvergne ! C’est bien la peine de venir jusqu’ici ! Je rigole, la montée à travers la forêt tropicale est quand même sympa.

Tout ça m’a donné soif. Je m’arrête au retour dans un café restaurant qui a l’air sympa (de l’extérieur). Maison en bambou et musique salsa. Ils ne servent pas de jus de fruit, je commande une bière. Et là… Je me rends compte que… il n’y a que des bonhommes. Ils me regardent tous. L’un me fait des clins d’oeil très exagérés, d’autres me tendent leur bouteille de bière comme pour trinquer. Ils n’arrêtent pas de m’appeler, de me faire des signes, des clins d’oeil, de siffler… En fait, je m’aperçois que je ne suis pas dans un restaurant quelconque pour touristes, mais dans une cantina. Bar réservé aux hommes où l’on ne sert que de la bière et du rhum. Endroit déconseillé aux femmes, même accompagnées ! La serveuse m’apporte une deuxième bière que je n’ai pas commandée. Je refuse, termine ma bière cul sec et me sauve !

Publicités

4 réflexions sur “Une journée à El Valle, dans un cratère au Panama

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s