Etonnants voyageurs 2015

etonn 2Premier salon Etonnants voyageurs en tant qu’auteure. Une belle expérience.
Et je vais vous raconter l’étonnant voyage de La femme de l’ambassadeur.
De Saint-Malo à la Russie… De la Russie à Saint-Malo…

etonn 3
Je me souviens être venue en visiteuse il y a 5 ans, avoir « traîné » dans les allées, avoir acheté quelques bouquins qui avaient attiré mon attention. Parmi ceux-là, il y avait un joli ouvrage intitulé Ce monde en train, de Pierre Vinclair. Grande amatrice de trains ( plus de transsibérien que de trains de banlieue, je l’avoue), je n’avais pas résisté à l’envie d’acheter ce petit bouquin, de bonne facture, avec une belle édition sur du papier de qualité (édition La Part commune). Je me souviens de sa couverture, avec la photo dans un cadre rond représentant des rails. Il ne pouvait que me plaire. Un bon et beau livre en effet.
Mais ce que je n’imaginais même pas alors, c’est que quelques années plus tard, je me souviendrai toujours de ce livre et que je me dirai : si j’écrivais un roman, pourquoi ne pas l’envoyer à cet éditeur ? C’est donc ce que je fis…
Bien sûr, il était très probable de rester à quai. Après avoir lu la traditionnelle phrase indiquant :  « Sans nouvelles de notre part dans un délai de 6 mois après votre envoi, vous devrez considérer que votre manuscrit n’a pas été retenu. »
Pourtant, quelques années plus tard, après quelques voyages dans le monde (en train) et notamment en Russie… j’allais revenir à Saint-Malo et présenter mon premier roman avec une jolie couverture avec la petite photo ronde, représentant les dômes tortueux de la basilique Sainte-Basile le Bienheureux.
Bien heureuse que j’étais…

eton 4Changement de point de vue : je ne visitais plus, je voyais passer les visiteurs !

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Etonnants voyageurs 2015

    1. Bonjour, Katia. J’ai bien aimé votre livre mais ne suis pas arrivé à me mettre vraiment dans la peau du personnage dont on comprend qu’il soit las de sa vie et de la perfection de son mari, dont on comprend qu’il soit prêt à suivre le vent de l’aventure lorsqu’il soufflera mais pas vraiment qu’il change si rapidement d’attitude a l’egard du ténébreux aux yeux verts. Mais c’est un beau voyage dans les paysages russes. Merci.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s