Best-seller au pays des mousses

mousse 1
Mousse dans les Cévennes. Juillet 2015

L’empreinte de toute chose est le dernier roman d’Elizabeth Gilbert (paru en 2014 pour la version française), plus connue pour son best-seller Mange, prie, aime. Un beau portrait de femme botaniste.

couv Mousses
Je voulais éviter de parler encore des auteurs de best-sellers américains qui vendent des millions d’exemplaires et qui n’ont pas besoin de plus de publicités.
Oh, et puis si ! Après tout, le succès a ses raisons que la raison connaît parfois.
On peut parler d’histoire des sciences et séduire les lecteurs.
J’ai lu Mange, prie, aime. Et j’ai aimé, comme des millions d’autres lectrices. La voyageuse peut s’identifier aisément : manger des glaces en Italie, (tenter de) méditer en Inde et faire de la bicyclette entre les rizières à Bali, le tout packagé dans une quête de soi et la rencontre d’un prince charmant brésilien… Bon, dis comme ça…

Mais ne revenons pas là-dessus. Je préfère m’attarder sur son dernier roman, moins égocentrique et qui montre l’étendue du talent de l’auteure. Elle sait être efficace, certes, mais elle est capable aussi de bien plus « lourd », dans le sens le plus noble du terme. Avec la biographie fictive d’une bryologue (botaniste spécialiste des mousses), nous avons le portait d’une femme de science originale, à travers une grande épopée historique, de Philadelphie à la Hollande, en passant par Tahiti. Un voyage dans l’histoire, dans le savoir, dans un style élégant, avec toujours un humour remarquable. On est vite emporté dans une grande fresque où Darwin pointera discrètement le bout de son nez. La science explique beaucoup de choses, mais beaucoup de choses restent inexpliquées. Spiritualité ne fait d’ailleurs pas forcément mauvais ménage avec elle.

mousse 2On a donc un beau portrait de femme, pas très jolie mais attachante, qui réussit à s’épanouir par la science, le savoir, la passion de connaitre et l’amour des mousses (plus que l’amour tout court).

mousse 3
Sous-bois près du Mont Aigoual. Juillet 2015

Extrait :

« Les mondes d’Alma et de la mousse étaient étroitement imbriqués depuis toujours, l’un sur l’autre, l’un dans l’autre. Mais l’un de ces mondes était bruyant, vaste et rapide, tandis que l’autre était silencieux, minuscule et lent – et seulement l’un de ces mondes semblait impossible à mesurer.
Alma plongea les doigts dans la fine couche de fourrure verte et éprouva un frisson de joie et d’impatience. Tout cela pouvait lui appartenir ! Aucun botaniste avant elle ne s’était consacré uniquement à l’étude de ce phylum sous-estimé, mais Alma en était capable…

Quand elle eut pris conscience de tout cela, Alma eut l’impression que son existence était à la fois plus vaste et beaucoup plus petite – mais d’une manière agréable. Le monde était descendu à l’échelle infime des possibilités. Sa vie pouvait être menée en généreuse miniature. Mieux encore, se rendit-elle compte, elle n’apprendrait jamais tout sur les mousses – car elle voyait déjà qu’il y avait beaucoup trop de cette chose dans le monde, il y en avait partout et de toutes sortes. Elle mourrait probablement très vieille sans avoir compris ne fût-ce que la moitié de ce qui se passait sur cet unique amas de rochers. Et bien, hourra ! »

Alors.. ca ne donne pas envie de se mettre à quatre pattes pour observer le monde de plus près ? !

Allez… encore quelques photos de mousses prises la semaine dernière dans le Tarn et les Cévennes :

mousse 4 mousse 5 mousse 6 mousses 7

Publicités

Une réflexion sur “Best-seller au pays des mousses

  1. Les livres, je ne les connais pas, mais les photos, j’aime beaucoup ! Mes premiers souvenirs de mousses : celles que nous allions ramasser, enfants, pour la composition de la crèche de Noël. Une de mes madeleines !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s